Monitoring énergétique : avantages et mise en place

homme regarde ordinateur avec données statistiques énergétiques industrie

À l’heure où les prix des énergies atteignent des sommets et que la réglementation se durcit, une meilleure maîtrise des consommations énergétiques devient inévitable pour de nombreuses structures. Cela peut ainsi améliorer la compétitivité d’une entreprise, et les comptes d’une collectivité. Pour y parvenir, le monitoring énergétique apparaît comme une solution incontournable. Principe, avantages, mise en place d’un tel système, financement… Dans cet article, l’équipe de DeltaConso Expert fait le point sur le pilotage énergétique.

Monitoring énergétique : de quoi s’agit-il ?

Par définition, le monitoring énergétique, aussi appelé pilotage énergétique, est un processus qui permet de récolter, regrouper, analyser et suivre l’ensemble des données et indicateurs de consommations énergétiques d’un bâtiment, d’un site, d’une ville ou même d’un équipement. Ce type de démarche assure à l’organisation qui l’installe (acteur de l’industrie, bailleur social, logement collectif, entreprise du secteur tertiaire, collectivité…) de mieux gérer ses consommations d’énergie et de réaliser des économies d’énergie.

Pourquoi mettre en place un monitoring énergétique ?

Un système de pilotage énergétique présente actuellement de nombreux avantages pour la structure qui souhaite la mettre en place. En effet, un tel système s’avère bénéfique pour :

  • Contrer le prix et surtout la hausse des énergies, en réalisant des économies conséquentes et mesurables. Un intérêt commun à tous les secteurs et les types d’organisations à l’heure actuelle ;
  • Répondre aux objectifs réglementaires de plus en plus ambitieux en la matière (décret tertiaire, décret BACS, interdiction prochaine des énergies fortement carbonées…) ;
  • S’engager dans une démarche qualité et notamment viser la certification ISO 50001 ;
  • Porter une politique environnementale valorisante pour la structure, du point de vue de sa réduction d’émissions de gaz à effet de serre par exemple ;
  • Valider ou invalider le gain après le déploiement d’une action de performance énergétique concrète ;
  • Éviter toute dérive de performance énergétique grâce au suivi temps réel et aux alarmes ;
  • Enfin, en application des politiques publiques ou des entreprises de décarbonation, le système de monitoring permet d’établir les premières bases, de mesurer les émissions de carbone de scope 1 et 2 et ainsi prioriser les actions de décarbonation à mettre en place.

Pour la structure, un système de monitoring énergétique permet aussi, plus globalement, de faire gagner un temps précieux aux équipes dédiées, tout en facilitant les prises de décisions sur ces sujets. Plutôt que d’utiliser leur temps à la récolte des données et la validation de leur véracité, les collaborateurs le consacrent à leur analyse, au traitement des dérives et à l’optimisation des systèmes.

Exemple : un industriel relève manuellement ses 100 compteurs toutes les semaines, ce qui demande 6 à 8 heures aux équipes du site. À cela s’ajoutent la saisie, le traitement et la vérification des données pour environ 4 heures par semaine. On estime un temps annuel moyen de 500 heures pour 100 compteurs, soit un coût d’environ 12 000 € par an. Ce coût finance à plus de 100 % la location d’un logiciel de suivi énergétique et d’une architecture de télérelève efficace.

Comment mettre en place un pilotage énergétique ?

Après avoir défini les indicateurs de performance énergétique (IPE) pertinents à suivre, la mise en place d’un pilotage énergétique efficace s’effectue en 4 grandes étapes.

1- Récolte des données

D’abord, il convient d’installer des capteurs et des compteurs assurant la mesure et la relève de toutes les consommations énergétiques souhaitées ainsi que des facteurs influents, en fonction des besoins et de la nature de l’activité de l’organisation s’engageant dans la démarche. Le but est notamment de différencier :

  • Les sources d’énergie (électricité, gaz, eau, carburant…) ;
  • Les équipements (à plusieurs échelles : un site, un bâtiment, une pièce, un outil de production…) ;
  • Les usages (chauffage, eau chaude sanitaire, traitement de l’eau, éclairage, ventilation, refroidissement, utilités, procédés industriels…).

2- Transmission des données

La transmission des données s’effectue ensuite grâce à une architecture complète de télérelève. Celle-ci peut-être filaire, sans-fil ou mixte. De nombreux protocoles de communication existent et permettent ainsi de s’adapter à toutes les spécificités de la structure ou du bâtiment équipé

Pour assurer la couverture du réseau, plusieurs technologies peuvent être employées : réseaux opérés, radio interne LoRaWAN, Modbus, architecture par automates…

schéma architectures de télérelève

3- Suivi avec un logiciel de monitoring énergétique

L’utilisation d’un logiciel de monitoring énergétique dédié permet ensuite de centraliser de façon automatique toutes les données. Un tel outil est incontournable lorsqu’il est question de pilotage énergétique.

Grâce à un tableau de bord personnalisé et répondant spécifiquement aux besoins de la structure, le suivi s’effectue ainsi aisément. Outre le suivi des indicateurs de performance énergétique, l’application mise en place permet très souvent de faciliter de nombreuses démarches et formalités relatives à la consommation énergétique :

  • Téléversement et import automatisé des factures d’électricité et de combustibles ;
  • Mise en place d’alertes en cas de dérive énergétique ;
  • Création de reportings pour suivre l’évolution des statistiques sur le long terme ;
  • Comparaison des performances énergétiques de la structure étudiée par rapport à des installations similaires…

4- Mise en œuvre d’actions d’optimisation

L’étude des données récoltées permet ensuite d’envisager différents types d’actions permettant d’optimiser les consommations énergétiques. Cela peut notamment passer par :

  • Des actions de performance énergétique portant sur les bâtiments (isolation, installations techniques), les utilités (air comprimé, froid, vapeur…) et les procédés industriels (motorisation, traitements thermiques, récupération de chaleur fatale…) ;
  • L’intégration des énergies renouvelables en autoconsommation ou en revente (solaire, éolien, géothermie, biomasse…)
  • Une bonne exploitation/maintenance des équipements (régie, contrat d’exploitation, CPE…) avec des installations de pilotage pertinentes (GTB).
  • Une campagne de communication interne pour sensibiliser les équipes à la démarche engagée par la structure et rappeler les écogestes à appliquer au quotidien, pour aller encore plus loin.

Comment financer un projet de monitoring énergétique ?

S’il présente de nombreux atouts et qu’il permet de réaliser des économies d’énergie mesurables sur le long terme, le monitoring énergétique représente bien sûr un investissement pour la structure demandeuse. Néanmoins, il existe actuellement une aide financière qui permet de financer ce type de projet dans l’industrie, parfois même en totalité. Celle-ci est encadrée par un dispositif de l’État, à savoir : les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

En effet, le dispositif des Certificats d’économies d’énergie impose aux fournisseurs d’énergie de soutenir les entreprises dans leurs projets d’économies d’énergie, comme c’est le cas avec l’installation d’un système de pilotage énergétique. Grâce au principe des CEE, les industriels (et non les autres activités) peuvent alors s’appuyer sur une aide financière intéressante, dont les conditions d’éligibilité sont dictées par la fiche d’opération standardisée « IND UT 134 », dédiée aux systèmes de mesurage d’indicateurs de performance énergétique. Dans le cadre de son expertise dans les certificats d’économies d’énergie ainsi que dans l’industrie et le monitoring, Hellio a pris part à la rédaction de cette fiche. Cela permet de financer la mise en place du monitoring d’énergie allant des compteurs, de la télérelève, du logiciel et de l’ingénierie.

Le montant de cette prime CEE est calculé en fonction de 3 principaux facteurs : le mode de fonctionnement du site, la puissance nominale de l’ensemble des équipements et la durée du contrat du logiciel de gestion énergétique.


Exemple : financement du système de mesurage des IPÉ dans une imprimerie industrielle (Île-de-France)

  • 140 000 euros HT pour la solution complète avec 90 000 euros de CEE et 15 000 euros de financement ASP (France Relance). Reste à charge de 35 000 euros HT (soit un financement à hauteur de 75 %) ;
  • Plus de 15 IPE suivis, dont certains complexes prenant en compte en temps réel la typologie des formats imprimés ;
  • 45 compteurs électriques, 4 compteurs gaz, 6 compteurs vapeur, 4 compteurs de frigories, 1 compteur eau surchauffée, 12 compteurs d’eau ;
  • Réseau interne IP pour les compteurs électriques et réseau interne radio LoRa pour les autres compteurs.

Par ailleurs, en fonction du projet et de sa localisation, d’autres aides publiques peuvent être accordées à l’entreprise : aides européennes, nationales, régionales, départementales, institutionnelles…

L’expertise d’un bureau d’études spécialisé et d’un leader en financement

Pour s’assurer l’accès à ces aides financières, en respectant toutes les conditions d’éligibilité, et avoir une idée du montant auquel elles peuvent prétendre, les structures peuvent s’appuyer sur des bureaux d’études spécialisés, comme GEO Énergie & Services. Ce dernier est certifié ISO 9001:2015 depuis 2022.

logo GEO Énergie & ServicesHellio, et son bureau d’études, sont donc porteurs de leur propre solution complète en monitoring de l’énergie. Les ingénieurs de GEO Énergie et Services établissent le plan de comptage complet, avec les compteurs en place et ceux à ajouter. Il faut ensuite déterminer la meilleure solution de télérelève, en jonglant avec les technologies filaires et sans fil existantes. Enfin, il faut installer et paramétrer l’ensemble des équipements, puis du logiciel.

Une période de formation permet de rendre indépendant les utilisateurs sur le logiciel, et un service support des développeurs est disponible aux heures ouvrées de travail. L’ensemble de ces prestations peuvent être chiffrées sur un devis unique avec une remise CEE entièrement financée et avancée par Hellio (dans l’industrie).

En parallèle, Hellio dispose d’un pôle dédié à la recherche et l’obtention de tous les financements possibles pour un projet, à l’échelle européenne, nationale ou locale : FEDER, France 2030, Ademe, etc. Objectif : minimiser les dépenses des bénéficiaires, et concrétiser leur stratégie d’efficacité énergétique à moindre coût.

DeltaConso Expert, la solution complète de monitoring

Développé et amélioré en continu par une équipe d’ingénieurs, le logiciel DeltaConso Expert répond à toutes les problématiques relatives au monitoring de la performance énergétique. Il permet à ses utilisateurs de suivre leurs indicateurs clés et piloter leurs actions d’optimisation.

  • Connaître avec précision son patrimoine et ses consommations ;
  • Rassembler toutes les données sur un même outil, de façon automatisée ;
  • Exploiter, comparer, analyser tous les KPI pour agir efficacement et mettre en place un plan de progrès énergétique et patrimonial.

Les multiples fonctionnalités de l’outil apportent des solutions aux propriétaires et gestionnaires de bâtiments dans tous les secteurs : résidentiel collectif, tertiaire, industrie et collectivités.

Aller encore plus loin pour économiser l’énergie

Si le pilotage énergétique constitue une excellente base pour réaliser des économies d’énergie, le bureau d’études GEO Énergie & Services peut accompagner la structure encore plus loin dans sa démarche, en proposant notamment des conseils et un accompagnement dans les domaines suivants :

  • AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) et solutions en décarbonation ;
  • Performance énergétique des processus, utilités et bâtiments ;
  • Récupération de chaleur fatale ;
  • Production et autoconsommation d’énergie renouvelable ;
  • Recherche de financements.

Cela fait désormais plus de 20 ans que l’équipe de GEO E&S propose ses services aux entreprises et administrations.

📈 Pilotez vos indicateurs de performance énergétique grâce à un logiciel sur mesure